Cours de citoyenneté dans les écoles officielles: 2 heures par semaine dès la rentrée scolaire!

 Cela fait plus de 10 ans qu'Hervé Hasquin d'abord, Richard Miller ensuite, plaidaient en vain pour instaurer un  cours de  citoyenneté dans le programme scolaire  de 6 à 18 ans!

L'arrêt de la cour constitutionnelle débloque enfin la situation: la voie est ouverte pour que les cours de religion et de morale soient désormais facultatifs et optionnels. Ils pourraient donc être dispensés en dehors de la grille horaire  pour les parents qui le désirent;

C'est donc une occasion inespérée pour instaurer dans les programmes  deux heures d'un véritable cours de citoyenneté  pour tous les élèves réunis et non plus divisés par les choix philosophiques et religieux de leurs parents.

Le MR , par la voix de Richard Miller exige, vu les circonstances, qu'ils soient mis en place, dès la rentrée scolaire prochaine,  pour l'ensemble du cycle primaire et secondaire, après   une concertation de trois mois maximum entre les acteurs concernés( fapeo, enseignants, pédagogues, pouvoirs organisateurs et responsables religieux et de la laïcité) pour mettre au point les contenus et définir les titres requis pour pouvoir enseigner!

Au niveau des contenus , il ne s'agit pas seulement  de l'apprentissage  des modes de fonctionnement de nos institutions démocratiques, mais aussi  de celui du socle commun des valeurs sur lesquelles notre société est construite; C'est aussi l'occasion d'ouvrir les élèves au questionnement ,à l'enseignement de  l'histoire des courants religieux et des  philosophies,  et ce tout au long de leur scolarité et en fonction  du niveau scolaire qu'ils ont atteint!

Au niveau des titres requis, il faudra nécessairement faire en sorte que les enseignants disposent de la formation suffisante pour pouvoir  assurer un enseignement de qualité; Ce sera aussi l'occasion , pour préserver l'emploi des  professeurs de religion et de morale, de leur offrir la formation complémentaire que ces cours requièrent;

Il ne faut plus tergiverser! devant la montée des radicalismes qui menacent notre société, il faut agir!

fort et maintenant!