Position du MR de schaerbeek relative au projet de plan de développement des infrastructures scolaires communales

Position du MR de schaerbeek relative au projet de plan de développement des infrastructures scolaires communales: un chateau de cartes construit sur du sable!

le plan de développement des infrastructures scolaires communales souffre en premier lieu de 3 défauts majeurs:

1) le plan fait allusion au cout global de 83 millions, néanmoins, il ne comporte ni une programmation budgétaire communale établie dans le cadre du plan de gestion 2013/2015, ni à fortiori d'un plan de gestion à élaborer 2015/2018. Il ne contient aucun accord de principe de la fédération  Wallonie/Bruxelles en matière de cofinancement;

2) les infrastructures scolaires communales projetées n'ont en aucune manière été établies en tenant compte de la règlementation de la fédération Wallonie/Bruxelles en matière de normes de constructions scolaires ;

3) enfin, et c'est le point le plus important, le plan a été établi sans concertation aucune avec les directions et les équipes pédagogiques concernées qui vivent la réalité au quotidien.

Sur le fond, le plan contient en premier lieu des dossiers des établissements scolaires qui ne souffrent pas d'une discussion ayant été soit approuvés, soit prévus par le cadastre élaboré sous la précédente législature par le bureau d'études Urban Platform*: il s'agit de l'école 14, de la future école néerlandophone « De Kriek » située à Rue van oost, de l'extension de l'école 16, de la réaffectation des locaux à l'école 10, de la rénovation des escaliers au lycée Emile Max, de l'école 3, de l'aménagement des combles du lycée emax, des locaux prévus sur le terrain de l'ex tribune renan, de l'extension de l'école technique f fischer, de l'achat, enfin ,du terrain jouxtant l'école 13.

En ce qui concerne l'acquisition de conteneurs supplémentaires pour l'implantation provisoire de l'ecole fondamentale néerlandophone, cela ne pose aucun problème.

Par contre, le MR de schaerbeek ne peut en aucun cas valider des projets qui menacent gravement l'école spécialisée « La vallée » , l'école fondamentale 10, Grande Rue au Bois, le PMS 2 ansi que l'enseignement de promotion sociale!

Pour nous, la volonté de déplacer l'école « La vallée » vers le terrain occupé depuis plus de 50 ans par les scouts pluralistes, est une aberration technique évidente!  Le terrain des scouts de l'avenue Cambier est en effet si exigu que , pour faire une comparaison, il correspondrait à un projet qui tenterai de construire un supermarché sur le terrain d'une épicerie! Dans ces conditions, il est totalement exclu de déplacer l'école de la vallée de son site actuel qui a, par ailleurs, été totalement rénové il y a à peine 3 ans.

Dans le même ordre d'idée, vouloir déplacer le PMS 2 qui vient d'être inauguré en septembre 2012 (la rénovation a coûté près de 300000 euros) vers un batiment rue Quinaux, revient à galvauder l'investissement du collège précédent.

Dans ces conditions, il n'est pas acceptable de dédicacer définitivement le terrain sur lequel l'implantation provisoire de l'école néerlandophone se situe, à la construction d'une deuxième école néerlandophone, même si le MR n'y est pas opposé en principe,( le MR rappelle à cet égard que le collège précédent avait prévu une implantation néerlandophone sur le terrain de la rue Jolly!).

Un tel projet nuirait évidemment aux besoins d'extension de l'école fondamentale 10, qui sont évidents dans cette zone de Schaerbeek. Dès lors l'école « la vallée » ne peut être déplacée, seul le site de l'école provisoire néerlandophone permet une telle extension.

En ce qui concerne la PSE dont les locaux sont obsolètes et qui devront qui plus est quitter bientôt le site du neptunium, il est plus que temps maintenant de mesurer l'intérêt relatif du musée de la bière en cette période de crise!  L'idée de regrouper les deux PSE sur ce site permettrait non seulement une organisation rationnelle mais aussi à moindre frais sur un site dont l'accessibilité aux élèves est optimale.

Pour terminer, sur le site chazal, il ne sera possible que de reconstruire l'aile actuelle coté cambier/lambermont; le PRAS ne permet pas en effet de construire d'autres batiments sur le site et certainement pas une nouvelle école primaire du côté cambier situé en zone sportive! quant enfin, au site de la gare josaphat, le ppas en cours d'élaboration n'y prévoit qu'une nouvelle école primaire correspondant aux besoins du nouveau quartier durable à y construire!

le développement de l'athénée fernand blum  reste donc posé; le MR rappelle à cet égard que l'étude urban platform concluait à la construction sur le site renan d'une nouvelle aile entre les cours de récréation;

En conclusion : Le groupe MR demande au collège de retirer ce projet qui nous est soumis tant il est patent car il contient de graves erreurs d'appréciation qui menacent clairement le développement de notre réseau communal. Il s'agit en effet d'un véritable château de cartes construit sur du sable, conçu en totale absence de concertation avec les équipes pédagogiques; le groupe MR rappelle si besoin s'en faut qu'il s'agit de l'avenir de toute la communauté éducative et non de jouer aux legos et aux playmobile!

Si d'aventure, la majorité devait malgré tout l'approuver, sachez en tous cas que le MR dès 2014 fera tout ce qui en son pouvoir pour empêcher qu'il ne sorte ses effets au delà des points qui font consensus.